Qui sommes-nous ?

Logo original

—–>

L’aventure continue…

L’incroyable histoire des surblouses d’Over The Blues

“Over the blues”, ou comment remonter le “blues” des soignants et leur offrant des “surblouses”.

“Over the blues” ou l’incroyable histoire d’un concept ayant permis, avec 0 euro, la livraison de plus de 41 000 surblouses à nos soignants, dans 209 villes françaises, grâce à la mobilisation de 3700 bénévoles. Une action sociale, solidaire, circulaire, menée en un temps record.

Nous sommes fin mars 2020, la crise de la Covid bat son plein. Le pays est confiné, à l’arrêt, concentré sur la progression du virus.

Dans ce contexte inédit, les soignants qui risquent leur vie pour sauver celle des autres deviennent les héros qu’on applaudit tous les soirs à 20:00.

Mais bien des français ne se résolvent pas à applaudir, ils veulent “retrousser les manches” pour agir et participer au combat; “Nous sommes en guerre” a martelé le Président de la République lors de son intervention télévisée.

De magnifiques initiatives solidaires voient alors le jour pour soulager les soignants ou soutenir ceux qui assurent l’approvisionnement des biens de première nécessité : prêt de logements à proximité des hôpitaux, gardes d’enfants, groupes Facebook pour mobiliser les jeunes, livraison de petits plats, de gâteaux, de pain frais…

C’est ainsi que l’opération “Over The Blues” naît à Versailles, pour répondre au cri d’alarme d’établissements de santé des Yvelines en pénurie de surblouses de protection.

Aude de Montille est styliste en robes de mariées, place de la Cathédrale à Versailles. Alors que son activité est en suspens, elle ne peut rester muette face à cet appel urgent. Appel également entendu par Odile de Ruffray, non loin de là. Ensemble, elles décident d’associer leurs efforts, et leur réponse ne se fait pas attendre : confectionner des surblouses en tissu lavable, dans une démarche éco-responsable, solidaire et en recyclant du tissu. Les surblouses lavables vont remplacer les surblouses jetables.

Face à l’urgence, Aude crée un patron de surblouses unique et simple qu’elle fait valider par les établissements de santé et se coordonne avec Odile, pour activer avec énergie son réseau local afin de trouver des couturiers bénévoles prêts à donner un peu de leur temps. Le temps presse, une course contre la montre est lancée. La prise de conscience collective est immédiate, les dons en matériel affluent : Draps, housses de couette, nappes, élastiques…sont transformés au plus vite en surblouses lavables. 

Le mouvement part comme une traînée de poudre : en 24 h, 500 exemplaires sont déjà en commande…l’opération “Over The Blues” est lancée !

” Vos blouses mettent de la couleur et de la gaieté à l’hôpital, cassent les codes, et facilitent le dialogue avec le patient. Au nom des soignants, nous vous disons M E R C I ” C’est en ces termes que témoigne un médecin de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris dont le service a été équipé en surblouses fournies par l’Association. Cette diversité de couleurs et de coeurs, deviendra la signature d’Over The Blues.

Très vite relayé par les médias et les réseaux sociaux, le mouvement se répand à une allure fulgurante. Le besoin est immense sur tout le territoire : Des antennes locales se créent partout en région parisienne, puis dans toute la France. L’équipe coordinatrice se structure d’une vingtaine de professionnels qui offrent leurs compétences pour les mettre au service d’une noble cause et se sentir utile. : juridique, développement informatique, coordination, communication…

Le Cabinet Wavestone, partenaire de l’opération, développe un site internet en 36h, qui deviendra la plaque tournante de l’action. Un processus simple diffusé sur www.over-the-blues.com permet de créer le lien entre les donateurs, les couturiers et les soignants. Il centralise l’offre et la demande pour les affecter au bon endroit dans les meilleurs délais.

La gendarmerie Nationale répond présent (#rp) et participe activement en transportant bénévolement les surblouses à travers le pays. C’est ainsi que les hôpitaux de l’Est reçoivent des surblouses fabriquées en région parisienne.

Chaque maillon de cette formidable chaîne solidaire est important : donateurs, gentils porteurs, couturiers, coordinateurs d’antenne, animateurs du réseau, soignants. Le nombre exponentiel de bénévoles, conjugué aux prises d’initiative locales, à une communication nationale quotidienne et à l’agilité d’une organisation très structurée, permet de combattre la pandémie.

Le 25 avril 2020, l’association “Over-the-blues” est officiellement créée, et la marque déposée, grâce aux soutien du cabinet d’avocats Dentons. Aude de Montille, Présidente, impulse encore davantage le développement avec l’aide d’Odile de Ruffray, Vice-Présidente. Xavier de Montille, co-fondateur, prend en charge l’opérationnel, Florent Violot, la communication et Marie-Laure Perrier la comptabilité.

Deux mois seulement après son lancement, l’association a créé 209 antennes locales partout en France, regroupant 3700 bénévoles, pour faire face à l’immense besoin des hôpitaux, cliniques, Ehpad, organismes sociaux, professions libérales de santé… Une création aussi rapide d’un réseau de distribution est unique dans les annales.

Ce magnifique collectif a livré un peu plus de 41 000 surblouses colorées, toutes différentes, accompagnées d’attentions touchantes destinées à enlever le blues des soignants : broderies, poèmes, coeurs, dessins d’enfants…

Alors que l’intensité de la crise diminue et que la vie reprend son cours, l’association travaille encore pour donner une suite à cette formidable aventure humaine, basée sur les valeurs qui en ont fait le succès : une action collective pour des causes solidaires dans une démarche éco-responsable, sociale et circulaire.

Ainsi, quatre projets vont donner un avenir à Over The Blues pour aider les soignants, nos aînés, les personnes en situation de handicap et les couturiers talentueux :

  • Transférer la fabrication des “Surblouses” à des entreprises adaptées et des  ESAT, en France.

L’association s’est fixé comme objectif :

  • de pérenniser le mouvement éco-responsable amorcé pendant la crise, avec la fabrication de surblouses lavables, et de demander aux politiques d’imposer un quota de surblouses “lavables” dans les achats des utilisateurs.
  • d’aider les personnes fragiles en transmettant aux ESAT la production des surblouses.
  • de faire reconnaître le caractère “stratégique” des surblouses et d’obliger d’en produire une partie en France

Over The Blues poursuit donc son action en se professionnalisant sur le principe de l’économie solidaire et circulaire et propose désormais sur son site la vente de surblouses produites par deux partenaires, industriels du textile, dont un ESAT.

  • “La collection” : sacs, tuniques et chemises fabriquées par les ESAT, en France.

Cette collection a pour vocation de promouvoir la production “faits en France” des ESAT avec des produits textiles qui seront vendus par les bénévoles du réseau “Over the blues”. Les bénéfices permettront de financer des actions solidaires, comme par exemple, d’équiper les ESAT de machines à coudre et de surjeteuses.

Les premiers produits en cours de production sont des sacs en toile, déclinés en deux modèles : le sac “polochon” très pratique pour le week end et l’indispensable sac de plage, tous deux flanqués du logo de l’association. Superbes et originaux, ils seront en prévente sur over-the-blues.com

L’ambition est de prolonger cette collection par des tuniques et chemises en lin. L’idée est aussi de promouvoir l’industrie du lin dont la France est le premier producteur mondial et de contribuer aussi à relocaliser dans notre pays la production textile.

  • “Au cœur des créateurs” : Une plateforme pour promouvoir le savoir-faire couture en local.

Après avoir aidé les soignants, l’association a réfléchi à la meilleure façon d’aider “ses” couturiers, en difficulté financière et ainsi les remercier. 

Dans un contexte économique difficile, l’association leur donne de la visibilité en leur permettant de promouvoir leur savoir-faire auprès de clients proches de chez eux.

Over The Blues va proposer sur son site internet, l’espace “Au cœur des créateurs”, plateforme de mise en relation entre couturiers et clients locaux potentiels, par le biais d’une carte interactive.

  • “Comme par enchantement !” : l’art à portée de mains pour les personnes seules.

Sans aucun doute le volet le plus ambitieux de l’aventure, mais aussi le plus exaltant ! 

L’idée est de développer une offre de services à la personne, pour renforcer la présence auprès de nos aînés, chez eux ou en Ephad, sur une thématique artistique (couture, musique, peinture, lecture, écriture, visite culturelle…).

Une belle idée de cadeau pour montrer notre attachement à nos aînés. Des personnes qualifiées viendront les visiter, autour d’une thématique artistique de leur choix, en adéquation avec leurs goûts.

Cette terrible pandémie et la période si particulière du confinement ont permis à bon nombre d’entre nous de se recentrer sur l’essentiel avec l’envie de redonner du sens à sa vie.

Plus largement, elles ont permis l’éclosion d’une immense créativité solidaire tournée vers les autres. Les témoignages poignants inscrits sur le livre d’Or sont la plus belle des reconnaissance : ils viennent du cœur.

Mais alors que la vie reprend son cours, choisissons de faire perdurer cet élan solidaire qui donne du sens. C’est cette énergie positive qui est le carburant d’Over The Blues !

dd

Aude de Montille, Versailles
Odile de Ruffray, Le Chesnay